Pages

28 novembre 2012

Un autre monde

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de l'autisme.
Parce que j'ai regardé hier soir le docu-fiction diffusé hier soir sur France 2, "Le cerveau d'Hugo", mais pas que.

Lorsque je faisais des études dans le social, j'ai fait 2 de mes 4 stages dans des établissements qui accueillaient des enfants ou adultes présentant des troubles autistiques.
Et je ne saurais pas expliquer pourquoi, mais je suis fascinée par les autistes. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre, voire malsain peut être. Et je ne saurais pas mettre de mots plus appropriés, je ne sais pas l'expliquer moi même.

Source : France 2


Le reportage d'hier soir était vraiment très bien fait, très intéressant. Mais encore une fois, on ne montre que le coté le plus "joli" de l'autisme : le syndrome d'Asperger.
On y voit un violoniste virtuose, une personne qui possède un doctorat et sait parler plus de 7 langues différentes, des personnes qui ont une intelligence hors norme. Comme Rain Man en quelque sorte. Histoire d'entretenir l'amalgame autiste = génie.
Evidemment, c'est plus facile de faire des reportages sur ces gens là, je ne jette pas la pierre à la réalisatrice, loin de là. 
Mais pas une seule fois il n'est expliqué que l'autisme ce n'est pas QUE asperger. Que c'est bien plus complexe que ça. 

Il y a aussi beaucoup de personnes autistes qui ont toutes les caractéristiques de l'autisme sans avoir un cerveau de génie. Ils ne regardent pas les gens dans les yeux, crient, courent, se tapent, répètent les mêmes mots/phrases/syllabes inlassablement (quand ils savent parler), refont les mêmes gestes encore et encore, ... 

L'Autisme a été déclaré Grande Cause Nationale 2012 par le gouvernement Sarkozy. Je sais pas vous, mais moi j'ai pas vu beaucoup de reportages, d'informations, de documentaires sur le sujet. C'est certainement pas le plus important mais je ne suis pas certaine non plus que beaucoup de choses aient été faites cette année pour parler de l'autisme et améliorer leur vie.

Alors oui, il faut en parler. Beaucoup de gens encore pensent que les autistes sont des attardés, des handicapés mentaux et j'en passe. Encore maintenant en France, en 2012, des médecins ne sont pas capable de diagnostiquer l'autisme. Il n'y  en France qu'une petite vingtaine d'établissement spécialisé dans l'accueil d'enfants autistes. C'est à dire 500 enfants pris en charge. Alors qu'il naît en France 1 enfant sur 150 présentant des troubles autistiques. 
La France manque déjà cruellement d'établissements pour accueillir les personnes handicapées. Vous imaginez le retard que l'on a pour ces enfants/adultes autistes. 

Alors moi, c'est sur, je vais aller contacter les associations, discuter, échanger, et voir si je peux peut être monter un projet, autour de ça. (quel qu'il soit). Parce que je veux m'impliquer et prendre part à ce combat. 

Si vous voulez des informations plus détaillées (oui oui je sais que mon article est très brouillon, et peu fournit en informations concrètes), je vous invite à aller lire au moins la page wikipédia sur l'autisme, qui est très bien faite et très intéressante. 


Vous l'avez regardé, ce docu-fiction? Vous en pensez quoi de tout ça? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Bravo à toi pour tes projets et ton implication! :-)

    J'ai vu aussi le reportage hier, je l'ai trouvé fascinant mais j'ai été étonnée de voir qu'ils ne parlaient que de Asperger (comme je n'y connais rien sur le sujet, je pensais que c'était un autre mot pour dire autiste, et pas qu'il y avait d'autres formes d'autisme...).

    Avec mon mari, ça nous a totalement abassourdie de savoir qu'un enfant sur 150 nait autiste, et que, pourtant, rien n'est fait pour eux... Quasiment 1/12° de la population est potentiellement autiste, 600 000 personnes, qu'on laisse bêtement sur le carreau...
    C'est complètement dingue et révolktant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu le même sentiment! Je l'avais déjà avec le handicap en général car le manque de structure est assez frappant en France. Mais tout comme le manque de maison de retraite, ou comme le manque de centre d'hébergement pour les personnes sans domicile.

      J'espère pouvoir faire au moins un tout petit quelque chose.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas vu ce docu-fiction mais en effet pour une cause nationale, on n'en entend pas parler. Dommage car l'autisme est extrêmement méconnu et souvent mal traité.
    Très joli article, merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi!!
      Malheureusement, quand il s'agit des populations "en marge", la France est sacrément en retard ...

      Supprimer
  3. Et bien j'ai envie de te dire bravo pour les beaux projets que tu as pour cette cause qui te tiens à coeur.
    Ce qui est paradoxale c'est que rien n'est fait pour intégrer les enfants autistes sans compter le dépistage tardif et dans le même temps parfois quand des bébés sont un peu moins ouverts à leur entourage parfois les médecins évoque la possibilité d'un autisme!!! (c'est arrivé à un ami pour son fils) Tout cela prouve que l'on est pas très au point sur le sujet.
    Dingue pour quelque chose qui touche 1 enfant sur 150 (je ne connaissait pas les chiffres c'est énorme!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça me choque toujours moi. Peut être parce que je suis connaisseuse un peu (à mon niveau) du sujet, je ne sais pas. Mais c'est effarant!
      J'espère trouver un moyen de m'impliquer! :)

      Supprimer
  4. Beaucoup de personnes sont "fascinées" par l'autisme, moi la première. Je ne sais pas si c'est malsain, mais c'est plutôt monnaie courante... enfin, dans mon maigre parcours d'AMP, c'est quelque chose que j'ai beaucoup entendu. Imaginer que l'on puisse expérimenter le monde d'une façon différente de la nôtre, cela intrigue...
    J'ai regardé aussi le reportage, que j'ai trouvé assez bien fait, mais effectivement, on ne parle que d'Asperger, qui n'est que la partie la plus présentable du spectre autistique... ce qui est loin, très loin de ce que je peux vivre avec "mes" enfants !! Ils ne sont pas capable d'aligner 3 syllabes différentes ni de tirer la chasse d'eau, alors jouer du Chopin en l'écoutant une seule fois, ça relève juste du surréalisme... 1/3 des autistes sont déficients intellectuels, 1/3 ont un QI dans la moyenne, et le dernier tiers est à haut potentiel, soit probablement Asperger. Asperger est donc juste la partie visible de l'iceberg, la partie la moins effrayante du moins, et donc la plus médiatisée.
    La France a plus ou moins 15 ans de retard en matière de prise en charge de l'autisme par rapport aux autres pays européens, c'est juste une honte.
    Bon, et sinon, il y a tout de même des ouvertures de structures qui se font depuis que l'autisme a été déclaré grande cause nationale, donc qui dit nouvelles structures, dit nouvelles rentrées d'argent au bénéfice de l'autisme, donc ce n'est pas que du vent non plus, outre une meilleure médiatisation (qui est nécessaire je suis d'accord), des décisions sont appliquées et qui ne sont pas forcément diffusées au grand public.
    Dis-m'en plus pour ton projet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'article est très incomplet, je le savais, mais je l'ai fait à chaud presque, et sans support en fait! :D Alors merci pour les précisions! :)

      Pour les projets, c'est encore un peu flou! Le plus "fou" serait d'arriver à monter une structure, mais je sais d'avance qu'il faut des sous, et qu'il y a beaucoup de paperasse et d'énergie à dépenser aussi. Alors je vais me renseigner d'abord, et on verra! :) Sinon, essayer de trouver du travail, auprès d'autistes, mais vu mon parcours j'ai peur que ce soit compliqué :( Alors au pire des cas, peut être, participer en tant que bénévole.
      A suivre donc! :)

      Supprimer