Pages

1 février 2011

Mes hormones et moi ...

Où comment ma pilule m'a pourri la vie.



Ça a commencé en juin dernier. Sous prétexte qu'elle trouvait que j'avais pris trop de poids (et encore je lui ai même pas dit le vrai poids en plus), ma gynéco a décidé que je devais changer de pilule.
Soit disant que j'aurais moins envie de manger, tout ça.
Bon, moi j'étais surtout persuadée que ça venait du fait que je mangeais pas comme il faut, rapport au fait que je suis une grosse feignasse et que je préfère me boulotter des bols de céréales, ou des nouilles chinoises plutôt que de me faire un vrai repas. (Quand je suis toute seule s'entend, hein! Quand Nomme est là, je lui il se prépare un vrai repas!)
Bref. Je commence donc à prendre cette nouvelle pilule, moins dosée, qui devrait m'éviter de prendre encore plus de poids. hum.

Et très vite, au bout de quoi, 3 semaines, ça a commencé à partir en vrille. On est parti en vacances 10 jours, et j'ai commencé à me poser plein de questions. Sur moi, sur Nomme, sur notre couple, tout ça.
C'est venu du jour au lendemain, mais j'ai pas trop fait attention. Je sentais bien que j'étais pas à l'aise, que mon cerveau était en boucle, que ça n'allait pas, mais j'ai pas cherché à comprendre.

Et c'est là que j'ai commencé à en faire voir de toutes les couleurs à Nomme. Parce que je râlais pour un rien (encore plus que d'habitude quoi), que je remettais en question tout ce qu'il disait, tout ce qu'il faisait. Parce que j'étais pas heureuse alors que pourtant j'avais pas de raisons.
J'ai un appart grand, qui me plait, malgré des petits inconvénients, évidemment mais j'aurais une maison parfaite quand je pourrais acheter.
J'ai un Nomme formidable qui me supporte depuis bientôt 6 ans, et que franchement il a bien du mérite!
J'ai un boulot bien payé pour ce que je fais! Ok je me fais chier, mais au moins j'ai un salaire qui me permet de vivre et de payer mes factures! (et ça j'en reparlerais prochainement)
J'ai pas forcément beaucoup d'amis, mais c'est en grande partie ma faute! Ceux qui sont là sont pas toujours là quand il faut, mais c'est aussi en partie ma faute. Mais je les aime beaucoup quand même.
J'ai 2 chats trop chou, même si GentleChat fait pipi partout sur le canapé, je les aime plus que tout et puis voilà.
Bref, j'ai franchement pas de quoi être malheureuse quoi.
Et pourtant ..
Pourtant, ça passe pas. Aout, Septembre passent, et c'est toujours pareil. Aux questionnements sur ma vie et mon couple se rajoutent des "je suis trop moche""je suis trop grosse""j'me supporte plus" toussa toussa. Que du bonheur pour Nomme.
Il me propose qu'on parte un peu en vacances, à l'étranger si possible, pour qu'on se retrouve, pour que ça me fasse du bien et que j'aille mieux (quand je vous dis qu'il est formidable!).
Le Maroc, c'est finalement trop cher et trop compliqué, alors ça sera La Baule et ses environs. Mais là encore, avec mon cerveau en marche, et tout, rien n'y fait. Je lui gâche encore ses vacances, ses envies, et même s'il en profite bien, s'il s'amuse, moi j'ai l'impression d'être là en spectatrice. Et je pleure.

Alors, oui, bien sur, j'en ai marre d'être dans cet état, mais je comprend pas d'où ça vient, ce qu'il m'arrive. Je ne vois pas comment m'en sortir.

Et puis un jour, début Novembre, au détour d'un "forum" (parano.be) je tombe sur un article écrit par une nana, qui raconte comment elle a découvert que sa pilule l'avait complètement déréglé hormonalement parlant. Elle racontait exactement ce que je vivais moi : pleurs, remises en question, dégout de soi, absence totale de libido, ....

C'est là que je me suis mise à réfléchir un peu sur mon cas, et que je me suis rendu compte que j'étais dans cet état "dépressif" depuis juillet, depuis que j'avais changé de pilule. Bon, j'en avais pas de certitude, mais quand même, une grosse suspicion. Ça pouvait pas être un hasard.
J'en ai parlé à Nomme, qui m'a dit d'aller voir ma gynéco. Sauf que bon, je l'aime pas ma gynéco. Alors j'ai préféré aller voir mon médecin. Je lui ai raconté, soumis mon hypothèse aussi, et il m'a dit que oui, que c'était possible.
Du coup il m'a remis mon ancienne pilule, celle qui me fait grossir mais qui me fait aller bien!

Et Tadam ....

3 jours après avoir pris la "nouvelle" pilule, ma libido était revenue!
Pour l'humeur, ça a été encore plus flagrant. Presque 3 semaines après avoir changé de pilule, le vendredi matin, je pleurais tout ce que je pouvais dans le bureau de ma collègue. Le midi, je mangeais avec Nomme et je pleurais encore tout ce que je pouvais dans ses bras. Et l'après midi, pouf, c'était fini, plus rien.

Depuis mi Décembre donc, tout est redevenu normal! Mon cerveau ne se pose plus des milliards de questions (juste un petit million! ^^), je ne pleure plus à tout bout de champs (même si bon, j'suis une chouineuse dans l'âme hein, donc j'ai la larme facile quoi!), et j'embête beaucoup beaucoup moins Nomme, qui a encore du mal à se remettre de ce changement si soudain! (Mais il est ravi, hein!)

Maintenant, je n'ai plus qu'à trouver une autre gynéco, et lui interdire de me changer de pilule!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire